À Neuilly Plaisance le Maire méprise les non inscrits et piétine la démocratie !

Le premier tour de l’élection présidentielle se tiendra dans moins de deux mois.  Ce scrutin représente un enjeu majeur pour l’avenir de notre pays. 

Les taux d’abstention anormalement élevés des derniers scrutins traduisent  une véritable grève civique qui doit  nous alerter : la crise démocratique est profonde. Il est urgent d’y répondre. 

Une des premières tâches doit être de permettre la régularisation des près de 13 millions de citoyens non-inscrits ou “mal-inscrits” sur les listes électorales. 

Dans le département de Seine-Seine-Denis, où l’abstention est particulièrement forte, des militants de la France insoumise ont interpellé le Maire de Neuilly Plaisance pour lui demander, à l’instar de nombreuses villes, d’utiliser les supports de communications de la ville pour inciter les habitants à s’inscrire sur les listes électorales.  

La réponse du cabinet du maire, Christian Demuynck,  en dit long sur le mépris démocratique du premier magistrat de la ville : « les non-inscrits sont des déçus de la politique en général et adeptes de la théorie du « tous pourris ». C’est en quelque sorte un geste militant de leur part de ne pas être inscrits et de ne pas voter. Malheureusement ce n’est pas une campagne qui les convaincra de s’inscrire sur les listes électorales ».

Le même Christian Demuynck a refusé aux militants la diffusion de tracts aux abords du marché, prétextant l’existence d’un « arrêté » i jusqu’alors inconnu. Pour cause, après des demandes répétées, l’arrêté en question a été fourni aux militants insoumis, qui ont pu constater qu’il venait d’être pris le 9 février 2022, quelques jours après leur échange avec le Maire sur le marché de Neuilly-Plaisance. L’arrêté n’existait donc pas avant. Le maire affiche donc clairement sa volonté politique de restreindre les possibilités de militer aux abords du marché, pour les insoumis comme pour tous les autres mouvements et associations.

Nous dénonçons l’attitude scandaleuse du maire de Neuilly-Plaisance, qui par ses décisions entrave le bon déroulement de la campagne présidentielle. 

Nous lui demandons de prendre les dispositions nécessaires pour garantir l’accès des Nocéens et Nocéennes au débat démocratique en cours.

Les militants de l’Union Populaire resteront engagés partout en France pour favoriser l’inscription des citoyens sur les listes électorales, et ce jusqu’au 4 mars, date limite pour s’inscrire.

En Seine-Saint-Denis et à Neuilly-Plaisance comme partout ailleurs, la souveraineté populaire doit pouvoir s’exercer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s